Réanimateur

  • Location

    France

  • Sector:

    ICU

  • Job type:

    Locum or Temporary

  • :

    Mathilde

  • :

    mathilde@prodiesante.com

  • Job ref:

    731589

  • Published:

    about 2 months ago

  • Expiry date:

    2020-09-06

  • :

    #

PRODIE SANTE, partenaire philanthropique de Médecins sans Frontières recherche urgemment des médecins réanimateurs mobilisables rapidement cet été afin d’intégrer un pool de médecins volontaires pour des missions à travers le monde.
 
 
Prérequis : 
 
  • Français et Anglais (Niveau B1 minimum sur la grille CECRL)
  • Diplôme en réanimation et attestation d’inscription à l’ordre des médecins de l’année en cours
  • Opportunité également ouverte aux médecins généralistes avec une expérience significative en réanimation/soins intensifs
  • Bonnes compétences cliniques, qui devront s'adapter à un environnement technique limité et une population atteinte de multiples pathologies médico-chirurgicales, voire pédiatriques.
  • Aisance dans les gestes techniques
  • Disponibilité sur la période estivale 2020
  • Fort intérêt pour l'encadrement, la formation et le transfert de compétences.
  • Bonne capacité à gérer le stress
  • Disposition à travailler au sein d'équipes multiculturelles et pluridisciplinaires dans des contextes souvent complexes et isolés nécessitant le strict respect de la culture locale et des règles sécurité en vigueur
 
 
Fiche de poste : 
 
Le médecin réanimateur en mission est en charge des patients en état grave ou instable.
 
Sa compétence peut être requise pour des malades hospitalisés au sein de l'unité des soins intensifs, ou à l'extérieur : urgences, services de chirurgie ou de médecine, pédiatrie... Il est en effet amené à apporter ses compétences lors de la gestion de toute détresse vitale.
 
Il travaille en étroite collaboration avec les équipes des services médicaux ou chirurgicaux concernés (anesthésie, chirurgie, urgences, pédiatrie…) ainsi qu'avec le personnel en charge des activités paracliniques (laboratoire, banque de sang…).
 
L'ensemble de son activité se fait sous l'autorité du médecin référent du projet, de la coordination médicale du pays, du desk et du département médical au siège (principalement du référent en soins intensifs).
 
Le développement des soins intensifs à MSF est un projet actif et dynamique, visant à garantir une qualité de soins et de surveillance en constante amélioration. Le nombre important de malades graves pris en charge dans l'ensemble de nos projets justifie en effet des moyens humains et matériels adaptés, notamment par le biais d'une hospitalisation en soins intensifs.
Ces unités de soins intensifs sont intégrées dans des hôpitaux à vocation chirurgicale, et/ou médicale, dans le cadre de programmes spécialisés (cardiologie, prise en charge de grands brûlés) ou généralistes (accès aux soins en zone de conflit ou pour des réfugiés).
MSF recherche aussi des profils de médecins réanimateurs afin de répondre à l’urgence Coronavirus sur ses terrains d’intervention.
 
 
Activités :
 
Le médecin réanimateur peut assumer plusieurs types de fonction :
 
  • La prise en charge, les soins médicaux et le suivi transversal des patients hospitalisés en soins intensifs, dans le respect des protocoles MSF.
  • Une mission ponctuelle précise, sur une compétence spécifique qu'il apporte à un projet particulier. Ex : prise en charge des sepsis sévères dans une unité de soins intensifs brûlés, optimisation de la prise en charge d'un choc cardiogénique dans une unité de soins intensifs cardiologiques…
Quelle que soit sa fonction sur le terrain, un système d'astreinte la nuit permet de garantir la pérennité des soins 24h/24.
 
Dans tous les domaines de son activité, il veille au respect du secret médical.
 
Sa fonction s'exerce à travers différentes activités :
 
Clinique :
 
Cette activité clinique s'exerce dans le cadre de protocoles validés par MSF.
 
Les unités de soins intensifs MSF comportent classiquement :
 
  • une surveillance hémodynamique (non invasive) et respiratoire rapprochée,
  • l'administration de médicaments à la seringue électrique (antibiothérapie, insuline, héparine, catécholamines…)
  • une large pharmacie,
  • un accès à des examens de laboratoire de base (et parfois des analyses bactériologiques), à des radiologies ou un échographe portable, à une banque du sang (pas de ventilation ou de monitoring invasif, pas de dialyse…)
 
 
Cette activité clinique est assurée par :
  • la visite pluri-quotidienne des patients des soins intensifs adultes ou pédiatriques
  • la prise en charge des malades instables ou graves aux urgences ou dans les autres services
  • une coordination optimale de la prise en charge des malades chirurgicaux avec l'équipe d'anesthésie et de chirurgie
  • la proposition de recommandations dans ses domaines de compétences particuliers : antibiothérapie, hémodynamique…
  • l'identification des patients à référer vers d'autres structures médicales
 
Collaboration avec les autres services :
 
  • Participe aux réunions médicales,
  • Travaille en collaboration étroite avec les urgences, le bloc opératoire et les services d'hospitalisation (médecine, chirurgie, pédiatrie, maternité...) en cas d'urgence et de détresse vitale.
  • Intervient en soutien au niveau des autres services si besoin.
 
Encadrement/formation :
 
  • En collaboration avec les différents responsables d'activité et dans son champ de compétences, il/elle assure l'encadrement et la formation continue de l'équipe (médicale et paramédicale) exerçant aux soins intensifs, aux urgences, en salle de réveil ou en hospitalisation. Pour cela, il s'appuie sur les protocoles et ressources pédagogiques validées par MSF (BASIC DHS…)
  • Il apporte son soutien à des projets de formation spécifique (ex : échographie, nutrition, infectiologie…)
 
 
Analyse de l'activité des soins intensifs avec les coordinations terrain et siège :
 
  • Il assure le recueil des données quantitatives médicales
  • Il participe à la rédaction et l'analyse des rapports hebdomadaires ou mensuels de morbidité-mortalité avec le médecin référent et/ou le directeur d'hôpital ou le coordinateur de projet
  • Il rédige un rapport de fin de mission circonstancié, sur les éléments positifs, négatifs, les difficultés, les pistes d'amélioration identifiées au cours de la mission
  • Il assure un débriefing au département médical du siège à son retour de mission
 
Il exerce une vigilance et informe son responsable en cas d'erreur médicale.
 
Conditions de mission : 
 
  • Contrat de « volontaire » ONG non lucrative humanitaire. Les départs sont non accompagnés
  • Indemnité de 1134€ nets/mois + cotisation retraite
  • Indemnité « per diem » couvrant les frais d’alimentation et d’hygiène durant la mission
  • Logement collectif en maison, personnel pour la cuisine, le ménage et le linge
  • Billets d’avion aller-retour sur le pays de mission, visa, vaccins et couverture médicale pris en charge.
 
 
 
Si vous êtes intéressé par ce beau projet, merci de nous contacter rapidement au 01 76 54 18 60 ou par mail : mathilde@prodiesante.com