Menu

parallax layer

B E L G I Q U E

BELGIUM-1

Population : 11,5 millions

La population est majoritairement localisée dans le Nord du pays (Flandre) et est à 97%, urbaine. Avec une répartition démographique homme/femme égale, la population belge est en constante augmentation.

Espérance de vie : 81 ans / Âge moyen : 41,4 ans

Moins de 25 ans : 38,50% / Plus de 65 ans : 18,58%

 

Climat : De type océanique, les températures sont rarement sujettes à des variations importantes. Si les pluies sont assez fréquentes, cela ne dure jamais longtemps, les changements de temps surviennent assez rapidement et laissent place au soleil.

Langues et religion : Trois langues officielles coexistent en Belgique. Le néerlandais est parlé par le plus grand nombre (59%), le français occupe la seconde place (40%) et de façon minoritaire, l’allemand est la troisième langue officielle (moins de 1%). Cette division linguistique est à l’origine de la division géographique du pays en Communautés.

S’il n’y a pas de religion d’Etat, la Belgique est tout de même de tradition catholique. Aucun recensement officiel n’existe mais on estime qu’environ 50% de la population est catholique, l’Islam est quant à elle considérée comme la deuxième religion la plus représentée au sein du Royaume de Belgique.

Jours fériés et non travaillés : Par principe, le dimanche est un jour non travaillé en Belgique. La loi reconnait officiellement 10 jours fériés, toutefois, des fêtes non fériées sont également célébrées dans chaque région.

Par principe, la durée légale du travail en Belgique est de 8 heures par jour et ne peut pas excéder 40 heures par semaine.

Medical Curriculum Vitae to work in healthcare sector

Secteur de la santé : On compte 3 médecins pour 1 000 habitants et une capacité d’accueil dans les hôpitaux belges supérieure à la moyenne européenne (6,2 lits d’hôpitaux pour 1 000 habitants). Le système de santé belge regroupe plus de 180 établissements de soins (hôpitaux psychiatriques compris) majoritairement privés mais nécessairement sans but lucratif (65% des hôpitaux) et principalement situés dans la région flamande.

En raison du vieillissement des professionnels de santé, le manque de médecins se fait ressentir dans le Royaume, notamment en gériatrie, pédiatrie, médecine d’urgence ou encore rhumatologie. Ce besoin existe également au niveau des médecins généralistes notamment dans la région Wallonne.

Médecins : Au terme de 6 années d’étude, un étudiant en médecine obtient le titre de médecin, toutefois, ce titre ne l’autorise pas à pratiquer la médecine dans le cadre de l’INAMI (remboursement des soins), il doit par conséquent compléter sa formation par un Master de spécialisation (en médecine générale ou en médecine spécialiste).

Une fois en possession d’un diplôme de médecine, il faut faire viser ce diplôme par le SPF Santé publique afin d’obtenir un visa d’autorisation d’exercer. Par la suite, il faut que le médecin obtienne son inscription au tableau de l’Ordre des médecins belge. Cette inscription est légalement obligatoire pour tous les médecins exerçant la médecine en Belgique à titre temporaire ou définitif (inscription dans la province où le médecin souhaite exercer sa profession).

La procédure se poursuit par la réalisation d’un stage devant être approuvé et suivi par la Commission d’agrément. In fine, une fois la période de formation terminée, le médecin généraliste ou spécialiste doit demander son agrément auprès de la Communauté compétente. L’octroi de tout nouvel agrément est directement transmis à l’INAMI afin que le médecin se voit attribuer un numéro INAMI pour obtenir le remboursement des soins qu’il pratique.

Médecins non belges : De nombreuses opportunités d’intégrations et de remplacements sont ouvertes pour les médecins étrangers (6% des médecins sont étrangers en Belgique).

La procédure permettant l’exercice de la médecine en Belgique présente peu de difficultés. Le médecin doit tout d’abord obtenir une demande de reconnaissance professionnelle à la fois pour le diplôme de médecine de base et pour le diplôme de spécialité. Afin d’obtenir cette reconnaissance il doit déposer sa demande au niveau de la Communauté compétente (la langue d’introduction du dossier détermine la Communauté compétente) :

Une fois l’obtention de la reconnaissance de leurs diplômes, les médecins doivent obligatoirement obtenir un numéro de VISA délivré par le SPF Santé Publique, ce numéro est directement transmis dès reconnaissance des diplômes sans que de nouvelles démarches soient nécessaires.

Avant de pouvoir exercer sur le sol belge, le médecin doit effectuer les démarches pour s’inscrire  au Tableau de l’Ordre des médecins, cette inscription s’effectue au niveau du Conseil provincial du lieu d’établissement du domicile médical.

Dernière étape, afin de voir ses actes pris en charge par la sécurité sociale belge, le médecin doit obtenir le n°INAMI en s’inscrivant auprès de l’Institut National d’Assurance Maladie-Invalidité.

Plus d’informations :